Qu’est-ce-qu’une AMAP

Une AMAP – Association pour le maintien d’une agriculture paysanne – est destinée à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

Une AMAP c’est :
– le maintien des paysans producteurs pas loin de chez vous
– un engagement réciproque entre un groupe de consommateurs et un agriculteur de proximité
– des produits frais, de saison chaque semaine à un prix juste
– un lien direct avec le producteur
– une agriculture écologique respectueuse de l’environnement sans OGM, sans engrais chimiques ni pesticides de synthèse.

C’est le partage de la récolte où l’agriculteur produit pour le groupe.

C’est aussi un paiement de sa production à l’avance et une meilleure connaissance des conditions de production.

Des engagements réciproques !

– Côté consommateurs
En adhérant à une AMAP, le consommateur prend les responsabilités suivantes :

  • S’engager en payant sa part de la récolte.
  • Venir chercher son panier au jour et à l’heure dits
  • Communiquer ses remarques, ses questions ou ses insatisfactions directement auprès de son producteur et du coordinateur.
  • Partager ses idées et ses initiatives avec le producteur et les autres partenaires afin d’améliorer le fonctionnement, ainsi que participer au fonctionnement associatif (accueil, préparation …)

 

Côté producteurs
En devenant partenaire d’une AMAP, le producteur prend les responsabilités suivantes :

  • Produire une diversité de légumes.
  • Livrer les produits au jour et à l’heure dits.
  • Aviser ses partenaires en cas de problèmes exceptionnels qui affecteraient la livraison ou toute activité
  • Être ouvert pour expliquer le travail de la ferme à ses partenaires.
  • Prendre en compte les remarques et les besoins de ses partenaires. Dans le cas où il ne peut satisfaire à une demande, en expliquer les raisons. Effectuer une évaluation à la fin de la saison.

 

Les AMAPS permettent ainsi de garantir aux populations et aux générations futures un approvisionnement alimentaire sûr en quantité et en qualité :

  • Éliminer des gaspillages et de la pollution
  • Valoriser la biodiversité par le plus grand nombre de variétés locales
  • Permettre de renouer des liens sociaux « cohésion sociale entre producteurs et consommateurs » entre ville et campagne.

Laisser un commentaire